UX-UI : Rétrospectives sur les tendances 2019 annoncées

18 Septembre 2019
UX UI ergonomie
Un retour d’expérience sur les pratiques UX-UI de nos équipes sur le terrain !

2019 a démarré avec de grandes promesses d’avancées dans le monde de l’UX-UI : interfaces vocales et voice prototyping, 3D généralisée, design systémique, micro-interactions et animations à gogo, montée en puissance de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, design éthique, mobile first, DesignOps…. L’année étant plus que bien entamée, nous sommes donc allés interroger nos équipes UX/UI, basées à Sèvres, Sophia, Aix-en-Provence et Grenoble pour mieux comprendre leurs pratiques et les réelles tendances actuelles chez nos clients.  

L’UX et l’UI sont désormais bien intégrés …

Le métier s’est maintenant bien structuré avec trois spécialités principales, déployées dans notre organisation :

  • L’UX Design pour la conception des interfaces et des interactions
  • L’UX Research qui se focalise sur les recherches autour des besoins utilisateurs et les méthodes d’analyse, avec des approches qualitatives et quantitatives
  • L’UI qui se consacre au prototypage des interfaces, avec une partie graphique qui s’étend de plus en plus à l’intégration du front end (HTML, interactions)

Et la culture UX-UI s’est généralisée chez la plupart de nos clients, aussi bien dans les domaines et les secteurs qui sont directement en prise avec le grand public, que dans le B2B, y compris chez les acteurs industriels. Dans certains cas, des équipes métiers ont été mises en place en transverse, dans d’autres, des experts UX sont dédiés à une ligne de produit. Quel que soit le type d’application, les équipes UX sont dorénavant impliquées en amont du développement avec des design workshops, des tests utilisateurs en situation réelle, ou bien la création de personas.

Pourquoi ? Parce que les entreprises ont compris que l’image de marque et la production d’une expérience utilisateur de qualité étaient un enjeu pour séduire les utilisateurs finaux mais aussi leurs propres employés. L’UX s’étend désormais à tous les domaines du monde de la consommation. Elle est élargie à la notion de Customer Experience (CX) dans une vision globale et omni-canal. C’est-à-dire qu’elle se positionne sur l’ensemble du parcours client, du téléphone mobile jusqu’à la boutique physique.    

Cependant, encore une partie non négligeable de nos clients restent réfractaires à ces pratiques. Cela se traduit sur le terrain par des développeurs qui doivent assurer seuls tout le travail de design et de spécification essentiellement pour des raisons budgétaires. Il reste donc un cheminement à faire pour vaincre les dernières réticences et prouver que l’investissement en vaut la peine !

 

Des avancées bien réelles …

Le DesignOps

La collaboration étroite entre ergonomes et développeurs est de plus en plus avérée dans nos équipes. Elle fonctionne de mieux en mieux, grâce notamment au déploiement des pratiques agiles dans nos delivery centers (Scrum en particulier).  C’est ce que l’on appelle le Design Ops. Initialement centré sur le prototypage, aujourd’hui le panel des compétences UX-UI est mis en avant pour porter et suivre la structuration de la vision produit (logiciel) en corrélation avec les besoins utilisateurs.

designops

 

Le Design Systémique et le Design Sprint

Le design lui-même ne concerne plus une application unitairement, il devient systémique. Le service n’est plus vu seul mais en intégration dans un système global. Le passage de l’agilité à l’échelle marque aussi l’avènement du Design Sprint, qui est de plus en plus pratiqué sur un service, un bout de service ou un programme complet. Il est inclus dans un design systémique, les deux sont couplés et fonctionnent ensemble dans une planification de travaux itérative. 

 

Les Micro Interactions et les Animations

Elles avaient déjà une belle place dans notre arsenal UX-UI, elles deviennent de plus en plus fines et subtiles, dans un souci d’humanisation accrue de l’expérience numérique. En cela, il s’agit de s’approcher au maximum d’une satisfaction complète des besoins. Sur chaque transaction, on cherche à rendre le produit le plus vivant possible, avec la bonne profondeur pour capter l’attention de l’utilisateur, sans toutefois la saturer. En cela, le design dans ses nouvelles préoccupations devient profondément émotionnel et immersif. Aujourd’hui avec des outils de nouvelle génération comme AXURE 8 RP ou ADOBE XD, nos experts UX-UI construisent eux-mêmes des maquettes interactives. Celles-ci sont modifiées et adaptées dynamiquement, en quelques clics, directement avec les utilisateurs. Le bon niveau d’interaction et d’animation peut ainsi être ajusté rapidement et de manière beaucoup plus précise qu’auparavant.

 

Le Design éthique

C’est le nouveau leitmotiv et un enjeu majeur pour nos équipes. Issu des méthodes de diagnostic de design attentionnel, il a pour but de délivrer des fonctionnalités responsables, c’est-à-dire avec une corrélation entre l’objectif du design et l’objectif de l’utilisateur. A contrario on considérera qu’une fonctionnalité est non responsable si son design modifie ou manipule l’objectif de l’utilisateur. C’est ce qui se passe par exemple dans les publicités qui utilisent des spams, ou encore lorsqu’un blocage d’interface est implémenté pour récupérer une adresse mail. A éviter absolument ! A l’instar du green development qui, pour le logiciel, mobilise de façon écologique les ressources machines et mémoire, on parle maintenant de design écologique. L’idée maitresse c’est que l’attention des utilisateurs est elle aussi une ressource précieuse, qu’il faut respecter et qu’il faut mobiliser de façon également écologique.

 

Le Mobile First

Cette dernière tendance n’est pas une nouvelle venue, simplement on rappellera utilement qu’avec le responsive everywhere, c’est un incontournable pour toute conception d’une application Web. Cela reste néanmoins un exercice non trivial et il n’y a pas encore de standard applicable partout en la matière. A présent, la majorité de nos interventions en UX-UI concerne des applications qui sont systématiquement déclinées sous trois formats : Smartphone, Tablette et Web. Ceci nécessite donc une adaptation du design pour les trois cas d’usage. La petite recommandation venue du terrain : il vaut mieux commencer par le plus petit (mobile), se concentrer sur l’essentiel dans la place disponible, et élargir ensuite aux autres formats.

 

Des tendances qui restent encore limitées …

Si la plupart des tendances annoncées sont bien avérées, certaines d’entre elles sont encore loin d’atteindre l’ampleur imaginée.

Les interfaces 3D

L’utilisation d’interfaces 3D dans le monde de l’industrie a effectué une percée principalement pour la visualisation de pièces, matériels ou équipements. Couplée à la Réalité Augmentée ou la Réalité virtuelle, elle permet d’effectuer des opérations de contrôles de qualité et de conformité, d’analyse de défauts et de recherche de pannes.

Côté e-commerce, la prédiction d’un déploiement massif de la 3D est largement en avance sur la réalité. Seuls quelques acteurs commencent à inclure des fiches produits en 3D dans leurs applications Web. En revanche, dans le monde du gaming et dans le design d’intérieur, les rendus photos en 3D sont d’ores et déjà bien présents.    

 

La Réalité Augmentée

Elle a certes fait ses débuts assez tôt dans les apps mobiles B2C comme B2B, mais la marge de progression est encore très importante. Les perspectives de progrès des devices mobiles à court terme, avec des processeurs plus rapides et des caméras plus performantes, permettent de prédire une accélération du recours à la Réalité Augmentée dans les années qui viennent. L’un des cas d’application privilégié serait l’apport de compléments de services dans les Smart Cities.

Dans l’industrie, la Réalité Augmenté s’est avérée particulièrement efficace pour fournir une assistance aux techniciens et aux opérateurs. Elle est de plus en plus mise en œuvre chez nos clients dans des apps sur mobiles ou tablettes à des fins de maintenance.

Enfin la RA arrive doucement dans le domaine de la santé en accompagnement et appui au personnel médical à travers les protocoles de soins, l’aide au diagnostic, et bien sûr en chirurgie pour les interventions. Depuis plusieurs années nos équipes sont impliquées dans le développement d’applications pour l’hôpital du futur, alliant approches de réalité mixte et intelligente. Aujourd’hui, les projets pris en charge par AUSY intégrant de la RA s’inscrivent essentiellement dans une dynamique de R&D et d’innovation.

 

La Réalité Virtuelle

A l’heure actuelle, l’industrie, le e-learning et le gaming sont les seuls domaines dans lesquels elle est réellement bien développée. La Réalité Virtuelle est idéale pour simuler des mises en situation et favoriser l’apprentissage. Elle permet de rendre des tutoriels plus concrets avec des démonstrations en images. AUSY a par exemple développé un logiciel permettant d’expérimenter comment éteindre un incendie dans un cockpit d’avion. Autre exemple : pour rendre l’interaction avec une IA conversationnelle plus humaine et plus personnalisée, AUSY a créé et mis au point un agent virtuel animé en affichage holographique.

Dans l’usine du futur, la Réalité Virtuelle est utilisée de manière privilégiée pour simuler le design et la configuration complète d’une ligne de produit avant de passer à sa mise en place en réel.

En somme, avec la Réalité Virtuelle nous avons une pléthore d’applications et de bénéfices qui ne demandent qu’à se propager dans tous les domaines et pour le plus grand nombre.

 

Les Interfaces Vocales

C’est le monde de demain du métier de l’UX. Mais cela ne sera pleinement effectif que dans un avenir à 10-15 ans. A ce jour peu de services les proposent hormis les agents vocaux des GAFA. La plupart des travaux en la matière se concentrent sur des modélisations d’interactions vocales, en congruence avec les progrès des sciences cognitives et de l’intelligence artificielle. Les mentalités et les comportements doivent aussi évoluer. Pour l’instant, la plupart des gens sont peu enclins à converser oralement avec une machine. Et les récentes révélations concernant les écoutes illégalement réalisées par certains GAFA ne plaident pas pour une généralisation immédiate du vocal. D’un point de vue purement technique en revanche, les nouveaux browsers sont bien partis pour intégrer complètement le vocal dans les prochaines années. Et un outil comme ADOBE XD est d’ores et déjà bien positionné pour faciliter une démocratisation à terme des fonctionnalités vocales. 

 

UX et UI à votre service …

Plus que jamais l’UX et l’UI sont complémentaires et deviennent indissociables, dans une vision de produit résolument centrée sur l’utilisateur, pour lui fournir des services utiles, pertinents, et au bon endroit …

La démarche UX-UI chez AUSY est largement guidée par une approche globale de Design Thinking, où l’on retrouve quatre phases principales : exploration, idéation, génération, évaluation.

 

ux

 

C’est une démarche avant tout itérative et adaptative.

Ces dernières années, nos équipes font le constat d’une grande progression dans les méthodes et les outils UX-UI qui sont de plus en plus perfectionnés, avec des nouvelles pratiques qui ont été largement adoptées.

Pour l’exploration, le Focus Group est devenu la pratique privilégiée, sinon incontournable. En idéation, le Persona est complété par l’Experience Map, le User Journey et l’Empathy Map.

Pour la génération et le prototypage, le Wireframe est beaucoup plus sophistiqué et interactif, et il commence à intégrer du Motion Design. De plus, l’utilisation d’outils tels que Sketch et Zeplin permet de partager les ressources graphiques avec les équipes de développement, et  de gérer plus efficacement les versions des maquettes (mock ups versionning).  

L’évaluation n’est pas en reste avec l’arrivée du Guerilla Testing. Ainsi, nos équipes ont pu intervenir récemment sur deux journées à l‘aéroport de Nice, où des usagers en situation réelle ont été observés et sondés … en échange d’une boisson chaude.   

Autre nouveauté, AUSY propose maintenant un UX Score à ses clients, qui peut être mis en œuvre dans un contexte B2B ou B2C.  

Celui-ci permet d’objectiver la performance d’une interface, et de quantifier des problèmes d’ergonomie en analysant :

  • Les inadéquations
  • La charge cognitive (facilité d’usage)
  • Les grains de sable à l’utilisabilité
  • La qualité de l’information disponible (fournie)

Avec cet outil, nous vérifions immédiatement si une interface est utile et attrayante. En outre, nous détectons très rapidement près de 50% des problèmes relevés avec des tests utilisateurs, bien plus coûteux en temps et en effort.

Ce que nous révèle ce tour d’horizon avec nos équipes, c’est sans surprise que des tendances s’affirment et se renforcent d’années en années, tandis que d’autres tendent à disparaitre. Et pour qu’une innovation ou une nouvelle pratique apparaisse et s’établisse durablement dans le monde de l’UX-UI, la temporalité est plutôt de trois à cinq années. La notion de tendance annuelle est donc à relativiser. Dans tous les cas, observer régulièrement ce qui se passe sur le terrain reste incontournable pour mieux cerner l’avenir.       

 

Aussi n’hésitez pas à visiter notre page web dédiée à l’ergonomie IHM et l’UX Design.

Et si vous avez des besoins en UX/UI ou que vous souhaitez bénéficier d’une analyse heuristique de vos applications métiers, mobiles, web, avec le UX Score AUSY, n’hésitez pas …

contact