OIL & GAS

Face à une dépendance mondiale très forte, une production et des prix très fluctuants, un contexte géopolitique mouvant et de nouvelles réglementations, l’industrie du pétrole et du gaz doit répondre à de nouveaux enjeux :

  • Améliorer son empreinte environnementale
  • Réduire ses coûts de production et augmenter son rendement
  • Développer de nouveaux gisements

 

Sécuriser les installations pour protéger le personnel et l’environnement

Le torchage du gaz naturel en continu représente un vrai gaspillage (estimé à 3 % de la consommation annuelle de gaz dans l’Union européenne) et une pollution environnementale, lumineuse et sonore dangereuse pour le climat, la faune et la santé de l’humain. Au début des années 2000, certaines compagnies se sont engagées à réduire leur empreinte environnementale en cessant ces pratiques et en utilisant le gaz pour :

  • le réinjecter dans les gisements afin d’augmenter la pression et maximiser la quantité de pétrole extraite,
  • alimenter des centrales thermiques,
  • le traiter dans des unités de GPL (gaz de pétrole liquéfié) afin qu’il soit ensuite utilisé comme combustible ou carburant…

Néanmoins les torches sont toujours utilisées pour assurer la sécurité des sites en cas de surpression, de l’arrêt de certains équipements et de fuite de gaz afin d’éviter un incendie ou une explosion. Les études de torches nous permettent de déterminer la hauteur optimale qui assure la sécurité du personnel embarqué sur la plateforme et permet de contrôler les rejets et les risques de radiation liés à la purge du gaz.

Les déversements abondants ou fuites de pétrole à la suite d'accidents sur des balises de chargement ou des plateformes de forage et de production continuent de provoquer de véritables catastrophes écologiques.

L’expertise d’AUSY en gestion des risques et en sécurité incendie nous permet d’intervenir dans la définition des zones de risques d’incendie et la protection des plateformes. Nos équipes spécialisées en safety engineering effectuent des opérations de zonage et définissent les protections appropriées pour le personnel et les équipements ciblés. Leurs compétences en QRA (Quantity Risk Analysis) leur permettent de réaliser des modélisations probabilistes sur l’origine et la propagation d’une explosion, d’un incendie, des radiations et de définir des mesures de sécurité de dernier recours et la redondance des systèmes (HIPPS, Hight Integrity Pressure Protection System).

 

Digitalisation de l’ingénierie

La réduction des coûts de production est directement liée à l’augmentation du rendement des outils d’ingénierie qui passe entre autre par l’automatisation des outils de calculs et l’utilisation d’outils de conception 3D. De plus, la notion de bureau étendu permet à des équipes géographiquement dispersées de travailler en temps réel sur une même maquette 3D ou un même document d’ingénierie.

Avec l’aide de plusieurs partenaires dans le domaine, nous accompagnons les compagnies pétrolières sur la configuration et l’administration d’outils de PLM (Product Lifecycle Management) des plateformes.

 

Diversification des sources d’approvisionnement

Tous les progrès technologiques de ces deux derniers siècles ont pour origine une consommation de pétrole (Industrie Automobile, Aéronautique, Agroalimentaire...). Malgré une volonté assumée de sortir de cette dépendance aux énergies fossiles, les énergies renouvelables ne sont pas suffisamment développées pour nous en affranchir. A l’heure actuelle, les compagnies pétrolières ont développé des technologies permettant d’explorer des réserves dans des milieux difficiles que nous ne pouvions atteindre auparavant et de nouvelles techniques d’extractions repoussant ainsi la date du Peak Oil (début du déclin des réserves mondiales).

AUSY intervient directement auprès des ingénieristes parapétroliers sur le dimensionnement d’installations de production onshore ou offshore grâce à son expertise en génie des procédés, architectures navales (hydrodynamique) ou calculs de structures. Nos spécialistes sont par exemples intervenus sur le premier projet mondial d’amarrage à couple entre un tanker et un FPSO en réalisant des études de synchronisation des mouvements entre les deux structures ainsi que sur le dimensionnement des équipements du premier FLNG (usine de liquéfaction flottante). En milieu arctique, notre expertise en calcul de structure offshore nous a permis de participer à la mise au point des équipements thermiques à flammes des trains de liquéfaction d’une structure offshore à quai.

 

Parlons ensemble de vos projets

contactez-nous