Le développement hardware agile

Le cycle en V a ses limites dues aux contraintes de production qui sont intégrées en amont, obligeant à un certain niveau à formaliser et figer les interfaces. Une fois la production lancée, les modifications produit sont quasi impossibles. La méthode de développement agile permet de palier à ses problématiques.

Le principe du développement hardware agile : Contrairement au cycle en V classique, le développement agile est centré sur le besoin fonctionnel, en mettant l’accent sur l’adaptation. Une étude technique préliminaire en amont de la phase de conception – et non plus pendant celle-ci – permettra l’étude de faisabilité et la définition des coûts et aboutira sur une réponse chiffrée avec proposition technique, sans pour autant nécessiter de spécification fonctionnelle technique ou détaillée.

Le développement agile a donc surtout du sens pour des produits non critiques, des prototypes, des bancs de test, des démonstrateurs ou de l’intégration mécanique.

Les deux grandes étapes dans le cycle de développement hardware agile sont l’analyse du besoin et la co-définition du produit.

L’analyse est une étape fondamentale qui va permettre de figer le cadre du projet en partant directement de votre besoin fonctionnel. Ce besoin ne sera pas défini dans un cahier des charges ou une spécification, ce qui ferait perdre de son intérêt à la méthode, mais à travers une simple expression de votre part. Nous vous soumettrons alors des idées et vous nous apporterez des précisions, afin de co-définir la solution à adopter.

La co-définition est un élément clé pour capter l’intégralité de votre besoin : qui hormis vous connait mieux votre domaine et vos applications ?  A problématique égale valent plusieurs solutions. Nous allons donc chercher à vous proposer la solution qui rentre dans votre budget grâce au « design to cost ».

L’étape d’analyse est close lorsque vous acceptez notre proposition financière et détaillée qui présente, entre autres, l’architecture préliminaire de la solution. Vient ensuite la phase de développement.

Le développement est axé sur deux notions fondamentales :

-          La définition du fini : elle sera basée sur les fonctionnalités du produit, et non pas sur ses performances. Ainsi, comme aucun document de spécification n’a été rédigé, nous allons créer un cahier de recette qui définit les fonctionnalités que vous attendez. Ce document sera le seul nécessaire dans la majeure partie des projets car il liste toutes les fonctionnalités du système. Il s’agit bien là d’une recette fonctionnelle, dans laquelle toute notion de performance est omise. Le produit devra donc passer tous les tests fonctionnels avec succès pour être livré.

-          La méthode du temps limite : pour chaque tâche sont provisionnés des jours, et la réalisation de chaque fonction a une durée limitée. En effet, dans une organisation en cycle en V, il serait possible de passer des mois sur une fonctionnalité sans considérer l’avoir achevée, les performances attendues n’étant pas atteintes. Dans le développement agile, seul l’état fonctionnel est pris en compte. Il n’y a donc pas de mesure de performance sauf si celle-ci fait partie de vos besoins et qu’elle a été prévue.

 

Pour être capable d’avoir une approche agile, il est nécessaire de maîtriser tous les grands domaines de nos clients à savoir le software (du microcontrôleur au développement sur PC  et IHM de test) et le hardware (numérique, analogique, RF). La saisie de schéma et le routage se font en interne afin d’avoir la modularité nécessaire pour appréhender vos problématiques avec souplesse. Nous concevons systématiquement des solutions en 3D et pouvons réaliser les dossiers industriels à votre demande.

Le cycle en W ou développement d’un produit fini en 2 Runs

La notion de cycle en W peut être utilisée sur de plus gros projets et permet de développer un prototype en 2 runs avec ses outils de test. Cette méthode agile permet de limiter les développements, de gagner en rapidité et en efficacité et d’avoir un retour d’expérience sur le produit. En effet, le prototype vous permet de savoir quelles performances escompter pour le produit final et d’identifier les contraintes fonctionnelles. Vous pourrez ainsi fournir des spécifications pertinentes à vos fournisseurs et maîtriser plus aisément les coûts de développement. 

Parlons ensemble de vos projets