Le persona, un allié déterminant pour une expérience utilisateur optimale

29 Mars 2018
Personas
Qu’est ce qui fait le succès commercial d’un produit technologique ? Vaste et complexe sujet, n’est-ce pas ? Nous nous proposons aujourd’hui, à travers cet article, de vous apporter quelques éléments de réponse.

Persona : pourquoi en faire ?

A l’heure du tout numérique, le consommateur a accès à une multitude de produits qu’il peut comparer, essayer, adopter, rejeter. Qu’est-ce qui fait donc la différence ?

Ce n’est plus la technicité du produit mais son expérience utilisateur. Tout l’enjeu est de rendre le produit utile et utilisable, qu’il réponde aux besoins du consommateur, qu’il soit adapté à ses compétences, et qu’il soit perçu comme agréable à utiliser.

Mais comment concevoir une bonne expérience utilisateur ?
En tenant compte de l’utilisateur dès la conception du produit ou service pour que ce dernier lui soit adapté. On parle alors de conception centrée utilisateur.

Faire de la conception centrée utilisateur, c’est-à-dire, faire intervenir les utilisateurs au plus tôt dans le processus de conception, demande de l’investissement.
Pour garantir la prise en compte de l’utilisateur sans avoir accès à la population cible, nombre de concepteurs utilisent des personas.

Nous allons nous atteler à vous présenter cette méthode et plus particulièrement les clés pour une mise en œuvre pertinente et efficace !

 

Qu’est-ce qu’un persona ?

Un persona est une personne fictive qui a toute la granularité d’un utilisateur cible. 
Ce persona est décrit selon plusieurs axes : ses besoins, ses buts, ses tâches et toutes ses caractéristiques personnelles. Il lui est même attribué un nom et un visage.

Notre persona est un utilisateur potentiel de notre service (sujet de conception de produit).

Nous allons donc utiliser notre persona pour jouer un scénario d’utilisation du produit (site web, application mobile, métier, etc.). Cela nous permet :

  • d’un point de vue conception, de mieux appréhender, comprendre et spécifier les réponses aux besoins de nos utilisateurs,
  • d’un point de vue collaboratif, d’avoir une vision connue et partagée de la part de toute l’équipe de conception,
  • d’un point de vue décisionnel, d’argumenter les choix de conception auprès du top management et des décideurs de l’entreprise.

Les personas nous accompagnent à toutes les étapes du projet et tout au long de son cycle de vie.
Ils sont enrichis à mesure que la connaissance des utilisateurs s’affine et que les enjeux métier évoluent : ils sont vivants !

Souvent à la lecture de la méthode, les concepteurs pensent ou s’imaginent qu’il est possible de se mettre à la place de l’utilisateur en construisant son profil selon des données imaginées. Or il n’existe pas d’utilisateur moyen ni d’interface qui puisse satisfaire tous les utilisateurs.

La méthode s’appuie sur une analyse approfondie des objectifs, motivations et caractéristiques de la population visée par le produit ou service. C’est grâce à cette analyse qu’il va être possible de créer des personas. Ainsi, nos personas sont fiables puisqu’ils s’appuient sur des données concrètes.

 

Comment les construire ?

Sur quelles données concrètes s’appuyer pour construire nos personas ?

  1. Des données signalétiques sur le type d’utilisateur : âge, genre, catégorie socio-professionnelle, caractéristiques démographiques, etc.
  2. Des données sur le rapport au numérique : digital friendly ou non et type d’équipements (tablettes, PC, mobiles)
  3. Des données sur les besoins et motivations vis-à-vis du produit
  4. Des données comportementales : critères de choix, relation à l’usage, contexte d’utilisation

Afin d’humaniser ces données, il ne reste plus qu’à les concaténer sous forme narrative et imagée en ajoutant des détails fictifs (un nom et une photo par exemple).

De plus, les concepteurs pourront y recourir plus facilement, en créant une image mentale référente personnifiée. Le persona devient « reconnaissable ».

Généralement, 3 à 4 personas sont suffisants pour couvrir le périmètre du projet.

NB : les caractéristiques des personas varient en fonction du service ciblé, les variables à couvrir ne sont donc pas exhaustives. 

mots

A quoi servent-ils et comment les utiliser ?

Comme évoqué en introduction, ce qui fait en partie le succès d’une application est son expérience utilisateur.

Les personas permettent donc de concevoir une interface qui répond à des besoins particuliers et identifiés. Si l’interface conçue répond aux besoins du persona (issue de données réelles) alors jackpot !

Le service va rencontrer l’engagement de ses utilisateurs, la fidélisation et la satisfaction d’usage, ce dernier point étant un des facteurs clés de la réussite d’un produit digital.

schema

 

De plus, en connaissant leur histoire à travers leur fiche, les personas deviennent les compagnons de conception de l’équipe projet, ce qui favorise l’empathie et l’émergence de solutions plus innovantes et efficientes. Il est donc plus aisé de soutenir la stratégie de conception.

Les personas sont la clé de voute des dispositifs AGILE, ils sont très souvent affichés en regard du Scrum board.

 

Conclusion

La méthode des personas est donc une méthode puissante pour permettre à l’équipe projet d’avoir une vision claire de l’utilisation de l’interface par les utilisateurs.

Le focus n’est plus uniquement sur la qualité technique des fonctionnalités mais bien sur la capacité de celles-ci à être utiles et utilisées par les utilisateurs cibles.

En conclusion, un bon persona est un persona humanisé dont les bases sont des données concrètes, illustrées par une histoire qui décrit son utilisation actuelle ou future de l’application et qui attire l’empathie des concepteurs.

Les personas sont un livrable clé de toute la phase de conception de l’expérience utilisateur.

Ils sont généralement réalisés par un UX researcher, Ux designer, ou Ergonome.

 

 

Exemples de personas réalisés dans le cadre d’un nouveau service de réservation de billet d’avion en ligne.

Persona Linda Persona John Persona Padma Persona Mike

 

 

Clémence

 

L’auteure :

Clémence est diplômée en psychologie du travail et ergonomie. Elle s’est spécialisée dans les Interfaces Homme-Machine et intervient aujourd’hui sur des projets de conception/refonte de sites web et d’applications mobiles. A travers ces expériences, elle a développé au fil des années, en plus des compétences fonctionnelles et techniques nécessaires au métier d’ergonome, un savoir être professionnel essentiel à une relation cliente efficace et efficiente pour l’aboutissement optimal des projets

 

Aussi n’hésitez pas à visiter notre page web dédiée à la l’ergonomie IHM et l’UX Design.

Parlons ensemble de vos projets

bouton contact