Interview de Sonia, ingénieur en recherche et développement

1 Février 2017
voiture
Découvrez l'interview de Sonia et une possibilité de carrière chez AUSY

Peux-tu nous présenter ton métier ?

Je suis ingénieur recherche et développement spécialisée en traitement de l’image et des données chez un équipementier automobile reconnu mondialement.  Je fais partie de l’équipe software du département de Driving Assistance Research.

Sur quel projet travailles-tu actuellement ?

Je travaille sur le développement d’algorithmes de fusion d’objets dans le cadre de la voiture autonome.  La fusion de données sert à combiner les sorties de différents capteurs pour obtenir une information plus complète et plus fiable. Je fais aussi de la veille technologique sur les méthodes de fusion.

Quelle satisfaction a-t-on de travailler sur les nouveaux enjeux de demain ?

Un tel environnement satisfait ma curiosité par rapport aux technologies innovantes et me permets de participer à un projet impactant directement le monde de demain.

On peut se poser des questions sur l’évolution future de la technologie de la voiture autonome. Comment les générations suivantes pourront s’en servir, quels en sont les buts ? Qui en sera le plus utilisateur, comment aménager les infrastructures actuelles pour les adapter à ce nouveau concept, quel sera l’impact sur l’environnement ? Bien sûr, je  ne travaille pas sur ces thématiques, mais le fait de faire partie de l’aventure nous invite à nous poser plus profondément ces questions, entre membres de l’équipe ou avec des personnes de notre entourage que cela intéresse.

D’autres questions plus techniques et à mon niveau se posent, comment valider l’utilisation d’un outil si potentiellement dangereux. Quels tests mettre en œuvre, seront-ils suffisants ?

Une technologie si nouvelle ne peut pas laisser indifférent. Travailler dessus permet de se tenir au courant de ce qui peut être fait. Les nouvelles idées originales sont encouragées, c’est très satisfaisant de se dire que nous sommes en train de faire quelque chose encore inimaginable il y a peu. Et qu’il est possible d’y ajouter sa propre contribution.

Travailler dans l'automobile en général est stimulant car le cadre nous permet de tester directement nos algorithmes dans les voitures prototypes. On a donc un aperçu concret de ce qu'on fait, on peut aller au-delà des simples simulations et du domaine très irréel de l'informatique. Cet aspect manuel est très satisfaisant.